Skip to content

Stress & burn-out. Menace pour les travailleurs… et les employeurs ?

claudio parmiggiani, insight, coaching, burn-out
Claudio PARMIGGIANI – Senza tittolo, 1975 – Plâtre et lampe, 27 x 45 x 22 cm

 

Selon une étude de Securex publiée en Belgique 2015, près de deux travailleurs sur trois éprouvent du stress au travail.  Un quart des travailleurs subissent divers problèmes liés à la tension et un dixième souffrent d’un véritable burn-out.

Les problèmes liés à la tension semblent surtout concerner les travailleurs moins qualifiés ayant beaucoup d’ancienneté. De fait, plus une personne travaille longtemps au sein d’une même organisation, plus elle souffre du stress.

Les femmes diplômées de l’enseignement supérieur encourent plus facilement un burn-out.

Davantage de travailleurs souffrant de problèmes liés à la tension professionnelle dans le sud du pays.

Sans surprise, la charge du travail, la mise en œuvre inadaptée d’une politique de changement et l’intensité du travail augmentent le stress.  Inversement,  l’autonomie et l’adéquation personnelle avec la fonction occupée et l’organisation réduisent le stress dû au travail.

Les employeurs voient surtout l’absentéisme augmenter et les performances diminuer.

La conscience de ces faits concerne tant les travailleurs que les employeurs et l’attention au burn-out ainsi qu’aux facteurs de risque est primordiale pour la santé des personnes concernées ainsi que pour celle des organisations. Mesures préventives, accompagnement et réinsertion post burn-out – en ce y compris le coaching – sont indispensables et relèvent avant tout de l’humanisme, bien plus que de la législation sur les risques psycho-sociaux.

 

Pour obtenir le white paper de Securex, cliquez ici.

 

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire