Skip to content

Étiquette : burnout

Stress & Burn-out

[Pour le texte en français, cliquez ici]

We live in a society that places professional success among the most important values. A society that also promotes personal development as well as a balance between private and professional life.

Often we have been conditioned by an education that pushes us to give the best of ourselves and – utimately – we are facing with companies or customers who are always asking for more, faster, and often showing little recognition.

Confronted with stress or with chronic stress in a more and more complex world, it is easy to find oneself helpless, lost, torn between these tensions. Perfectionists and those for whom work is at the centre of life may then experience this syndrome called burn-out: a decrease in energy, emotional exhaustion and a loss of meaning that can even lead to a loss of self-esteem. Not to mention the side effects on health.

It is never too early or too late to learn to manage your emotions, to protect yourself from burn-out or to rebuild after a burn-out.

To be accompanied by a professional and according to your situation, is:

  • Learning to identify the symptoms of your physical, emotional and intellectual stress.
  • Getting to know your own warning signals, and recognizing what is happening in you.
  • Knowing how to detect when your body enters the resistance phase and when exhaustion is waiting for you.
  • Preventing fire and protecting your resources.
  • Learning to protect yourself.
  • Accepting rather than feel guilty, understanding that burn-out is not inevitable, initiating a change
  • Realizing that reconstruction is possible.
  • Rethinking your relationship with work.
  • Preparing to return to work or defining a new trajectory

 

And now ?

You can contact us today by calling us at +32.472.67.02.68, filling in the form below or sending an email to the following address: cedric@insightandcoaching.com

Votre nom / Your name*

Votre email / Your email*

Sujet / Subject

Message

*champs obligatoires / mandatory fields

Comments closed

Stress & Burn-out

[For the English text, click here]

Nous vivons dans une société qui place la réussite professionnelle parmi les valeurs les plus importantes. Une société qui prône pourtant l’épanouissement personnel autant que l’équilibre entre les vies privée et professionnelle.

Souvent nous avons été conditionnés par une éducation nous poussant à donner le meilleur de nous mêmes et nous nous retrouvons face à des entreprises ou des clients demandant toujours plus, plus vite, et témoignant souvent peu de reconnaissance.

Face au stress, face au stress chronique dans un monde en pleine mouvance et toujours plus complexe, la souffrance au travail est grande et il est facile de se retrouver démuni, perdu, écartelé entre ces tensions. Les perfectionnistes et ceux pour qui le travail est au centre de l’existence risquent alors de vivre ce syndrome que l’on appelle burn-out  : une baisse d’énergie, un épuisement émotionnel et une perte de sens pouvant aller jusqu’à la perte d’estime de soi. Sans compter ses effets sur la santé.

Il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour apprendre à gérer vos émotions, à vous prémunir du burn-out ou vous reconstruire après un burn-out.

Vous faire accompagner par un professionnel et selon votre situation, c’est ainsi :

  • Identifier les symptômes de votre stress physique, émotionnel et intellectuel.
  • Apprendre à connaître vos propres signaux d’alarme, à reconnaître ce qui se passe en vous.
  • Savoir détecter quand votre organisme entre en phase de résistance et quand l’épuisement vous guette.
  • Prévenir l’incendie et protégez vos ressources.
  • Apprendre à vous protéger.
  • Accepter plutôt que culpabiliser, comprendre que le burn-out n’est pas une fatalité, entamer le changement et vous redresser
  • Réaliser que la reconstruction est possible.
  • Repenser son rapport au travail.
  • Préparer son retour au travail ou définir une nouvelle trajectoire

 

Depuis janvier 2019, l’agence fédérale Fedris a démarré un projet pilote pour les secteurs bancaire et hospitalier. Celui-ci consiste en un trajet d’accompagnement de travailleurs menacés ou atteints à un stade précoce (stade 1 ou 2) par un burn-out à la suite d’un risque psychosocial en relation avec le travail. Il s’agit de personnes en souffrance au travail, qui multiplient de courts arrêts de travail ou en arrêt de travail depuis moins de 2 mois.  Pour davantage d’informations, cliquer ici.

 

Et maintenant ?

Vous pouvez nous contacter dès aujourd’hui en nous appelant au +32.472.67.02.68, en remplissant le formulaire ci-dessous ou en envoyant un email à l’adresse suivante : cedric@insightandcoaching.com

Votre nom / Your name*

Votre email / Your email*

Sujet / Subject

Message

*champs obligatoires / mandatory fields

Comments closed

Stress & burn-out. Menace pour les travailleurs… et les employeurs ?

claudio parmiggiani, insight, coaching, burn-out
Claudio PARMIGGIANI – Senza tittolo, 1975 – Plâtre et lampe, 27 x 45 x 22 cm

 

Selon une étude de Securex publiée en Belgique 2015, près de deux travailleurs sur trois éprouvent du stress au travail.  Un quart des travailleurs subissent divers problèmes liés à la tension et un dixième souffrent d’un véritable burn-out.

Les problèmes liés à la tension semblent surtout concerner les travailleurs moins qualifiés ayant beaucoup d’ancienneté. De fait, plus une personne travaille longtemps au sein d’une même organisation, plus elle souffre du stress.

Les femmes diplômées de l’enseignement supérieur encourent plus facilement un burn-out.

Davantage de travailleurs souffrant de problèmes liés à la tension professionnelle dans le sud du pays.

Sans surprise, la charge du travail, la mise en œuvre inadaptée d’une politique de changement et l’intensité du travail augmentent le stress.  Inversement,  l’autonomie et l’adéquation personnelle avec la fonction occupée et l’organisation réduisent le stress dû au travail.

Les employeurs voient surtout l’absentéisme augmenter et les performances diminuer.

La conscience de ces faits concerne tant les travailleurs que les employeurs et l’attention au burn-out ainsi qu’aux facteurs de risque est primordiale pour la santé des personnes concernées ainsi que pour celle des organisations. Mesures préventives, accompagnement et réinsertion post burn-out – en ce y compris le coaching – sont indispensables et relèvent avant tout de l’humanisme, bien plus que de la législation sur les risques psycho-sociaux.

 

Pour obtenir le white paper de Securex, cliquez ici.

 

 

Leave a Comment

L’auto-compassion, outil de prévention du burn-out

compassion, purgatoire, anges, âmes, auto-compassion
Anges délivrant les âmes du Purgatoire – Initiale historiée provenant d’un manuscrit, Espagne, XVIème siècle – Vélin, 175 x 215mm

 

Annie McKee et Kandi Wiens défendent l’idée que l’auto-compassion est un outil-clé pour se prémunir contre le burnout.

L’auto-compassion implique ces quelques éléments :

  • Cherchez à vous comprendre réellement, ainsi que ce que vous ressentez émotionnellement, physiquement et intellectuellement au travail.
  • Prenez soin de vous-même. Evitez l’auto-flagellation en vous respectant en tant qu’être humain, doté de sensibilité.
  • Aidez-vous, passez à l’acte.
  • Réfrénez votre envie de travailler plus et plus encore, ce qui ne génère que davantage de stress et pousse à l’isolement
  • Pratiquez la méditation en pleine conscience. La régularité aide.

Quant à moi, j’ajouterai ceci : faites de l’art !

 

Source : hbr.org

 

Leave a Comment

Burn out, psychothérapie et coaching

Cedric-Lefebvre-insight-coaching, burn out

 

Burn out, la maladie du siècle ?

Peut-être. Alors profitons-en pour présenter un livre-référence facile d’approche et pertinent.

L’ouvrage écrit par Suzanne Peters et le Dr. Patrick Mesters présente de façon très accessible les éléments clés permettant de comprendre les mécanismes de l’épuisement professionnel plus communément appelé burn out : symptômes, étiologie, professions plus particulièrement à risques et, bien entendu, qui consulter, comment réagir et comment prévenir.

C’est dans ce contexte que les auteurs présentent la différence mais aussi la complémentarité existant entre psychothérapie et coaching :

« Le coach accompagne la mise en place des stratégies d’urgence pour faire face à la crise et se remettre en place avec les exigences du milieu professionnel. (…) Le coaching prend place dans un contexte où le client consulte pour un problème précis, dans un contexte identifié et des circonstances définies, avec des objectifs relativement clairs. (…) C’est alors que le travail du psychothérapeute et celui du coach deviennent complémentaires. Le premier peut adresser son client confronté au burn out au coach lorsque, en cours de psychothérapie, les problèmes abordés dépassent le contexte de la vie psychique intime et exigent un repositionnement professionnel. A l’inverse, il serait pertinent qu’un coach adresse son client à un psychothérapeute lorsqu’il détecte que la problématique professionnelle renvoie à des conflits ou traumatismes psychologiques intimes liés à l’histoire affective du client. »

Nous voyons-là que la question n’est pas de faire un choix entre coaching et psychothérapie mais de voir quelle démarche se révèle nécessaire en fonction de l’histoire et de l’objectif de celui ou celle qui sera – tour à tour ou parallèlement – client ou patient.

Peters, S et Dr. Mesters, P, Vaincre l’épuisement professionnel. Toutes les clés pour comprendre le burn out, Robert Laffont, 2007, p. 183-184

 

Leave a Comment

Vie privée, vie professionnelle… de l’équilibre à l’intégration (1/2)

insight, coaching, équilibre, balance, integration

 

Quand on parle d’équilibre…

Si la première mention du terme workaholic (traduit maladroitement en français par « bourreau de travail ») remonte à 1947 selon l’Oxford English Dictionary, il a fallu attendre les années 70 pour que l’on évoque les concepts de burnout et de work-life balance.

Cet équilibre entre vie professionnelle et vie privée est encore souvent présenté comme le reflet d’une vie épanouie et « économiquement appropriée » où l’individu parvient à accorder le juste poids, la juste valeur à chacune de ces deux entités fondamentalement distinctes: la carrière et la sphère intime. C’est ce qu’a illustré l’agence Hudson en établissant une typologie des entreprises en fonction de leur propension à encourager l’harmonie entre vie professionnelle et vie privée, mettant aussi en évidence que ceux des employés qui atteignent l’équilibre apportent davantage de valeur à l’entreprise. A titre d’anecdote, relevons cette étude réalisée par Gallup selon laquelle la satisfaction d’un travailleur augmente de 50% s’il a un ami proche parmi ses collègues.

L’équilibre, un concept qui n’est plus approprié

Depuis quelques années cependant, la pertinence même de ce concept d’équilibre est remise en question, tant pour des raisons d’évolution sociétale que suite à une vision progressivement différente et plus philosophique de ce que l’on nomme encore « travail ».

De fait, commençons tout simplement par la façon dont de plus en plus de gens exercent, envisagent ou même rêvent d’exercer leur profession.  Nous sommes en effet très loin de l’époque où l’on pouvait établir sans la moindre hésitation un lien univoque du type un travailleur – un métier – une entreprise – un lieu de travail – une carrière.  A l’heure actuelle, entre cumul d’emplois par nécessité, télé-travail (home working) moins chronophage et écologiquement correct et travail à domicile (home based business), les frontières entre travail et vie privée s’estompent progressivement.

Bien entendu, bien plus que les mentalités, les nouvelles technologies sous-tendent cette évolution. Elles annihilent les distances et, un jour, les hologrammes pourront même parfaire l’illusion d’une présence au sein de l’entreprise. Les relations entre collègues comme entre clients et fournisseurs basculeront dans une dimension où le contact sera virtuel mais aussi où l’activité professionnelle ne sera plus associée à un endroit spécifique. Pour l’individu, l’absence d’un lieu de travail centralisé et unique sera bientôt la norme. Des tâches de plus en plus complexes seront effectuées par des machines, des robots à l’intelligence artificielle occuperont des responsabilités managériales. Et tandis que les réseaux sociaux s’invitent déjà tant à notre table qu’au bureau, que les entreprises ont leur « page » et que nous « likons » nos collègues, la multiplication de ces plateformes entraînera sans doute à terme leur fusion voire leur remplacement par un mégacloud dynamique.

Par ailleurs, au-delà de cette évolution, nous pouvons surtout déceler dans le concept d’équilibre vie privée – vie professionnelle une discordance inappropriée. Vouloir établir un équilibre entre deux mondes implique que ceux-ci sont exclusifs et en compétition. Parler d’équilibre induit nécessairement l’idée de déséquilibre. Maintenir l’équilibre devient alors un moyen, une tactique, pas une fin en soi ni une stratégie. De plus, ne pas parvenir à cet équilibre ou le perdre entraîne un stress évident, une dévalorisation de soi et, potentiellement, dysfonctionnement, maladies, frustration, burnout, décès, suicide. Les Japonais utilisent même le terme de karoshi, signifiant « mort due à un excès de travail ».

Parlons plutôt d’intégration

Si l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle n’est donc plus ce vers quoi il nous faut tendre, quelle approche est-il temps de considérer? Ainsi que le soulignent Lisa Earle McLeod et Stew Friedman, ce n’est pas sous forme de dichotomie que désormais nous devons regarder les choses; ce n’est pas une question de choix ou de moment. Autant que faire se peut, vie et travail doivent s’alimenter, être initiés par une même passion, par de mêmes valeurs. Vie et travail doivent être congruents. La clé n’est donc pas une tactique mais une vision holistique.  La solution n’est pas de savoir comment prioriser mais comment unir plaisir et raison d’être, essence et activité, plénitude et activité professionnelle. C’est de cette façon que l’épanouissement au travail, à la maison, au sein de sa communauté et en son soi intime devient accessible et durable.

Il ne s’agit donc pas d’une question sémantique.  Le concept d’intégration des vies privée et professionnelle est sinon une réalité à tout le moins une nécessité, que cela soit de façon réactive (une adaptation par rapport à une situation professionnelle actuelle) ou proactive (une conception, une implémentation ou une réorientation du plan de carrière).  Dans un cas comme dans l’autre, le premier pas vers cette réalité débutera toujours par une démarche de questionnement pouvant être supportée par un coach. Qu’est-ce qui est important pour moi?  Pour quoi suis-je fait?

Le rôle du coaching

Dans un prochain article, j’aborderai précisément ce questionnement et développerai des pistes permettant d’aller à la recherche de cette raison d’être tant du point de vue de l’entreprise (Corporate Coaching) que du particulier (Career Coaching).

 

Leave a Comment