Skip to content

Étiquette : succès

Conseils d’un artiste : Mark Rothko

insight, coaching, mark rothko, rothko, conseils
Mark ROTHKO – Orange and Yellow, 1956 – Huile sur toile, 237 x 187 cm

 

Comme le présente la journaliste culturelle Alexxa Gotthardt dans un article paru dans artsy, l’oeuvre et la vie de Mark Rothko (1903-1970) sont une source intarissable à plusieurs points-de-vue. Au-delà du symbolisme et de la psychologie des couleurs, ils nous livrent de précieux conseils pour savoir comment être un artiste ou, tout simplement, vivre et exprimer sa passion.

Suivez votre instinct d’enfant

Dans son essai « New Training for Future Artists and Art Lovers » (1934), Mark Rothko souligne les avantages créatifs d’aborder l’art comme un enfant pourrait le faire, spontanément, sans les directives d’un enseignement dominateur. Raison pour laquelle « leurs peintures sont si fraîches, si vivantes et variées ». Exprimer naturellement nos émotions et nos expériences, comme le font les enfants, pour développer un style unique et traduire notre authenticité.

Que l’on soit donc artiste, salarié ou entrepreneur, unicité, différenciation et authenticité sont des concepts liés et porteurs; la compréhension et l’affirmation de soi, des gages de succès.

Exprimez l’inexprimable

Rothko soulignait que  » la peinture la plus intéressante est celle qui exprime plus ce que l’on pense que ce que l’on voit », à une époque marquée par l’affranchissement de la figuration. Il croyait aussi que les émotions, lorsqu’elles sont transmises par l’abstraction, alimentent aussi des expériences émotionnelles intimes et profondes chez le spectateur  : « On ne peint pas pour les étudiants en design ou les historiens, mais pour les êtres humains. »

La compréhension de soi et de son propre vécu ainsi que leur expression sont en effet les composantes-clés d’une communication efficace.

Supprimez les barrières entre l’observateur et l’oeuvre

Mark Rothko a tenté autant que possible de supprimer ce qu’il considérait comme « des obstacles entre le peintre et l’idée, et entre l’idée et l’observateur », grâce à des compositions de plus en plus abstraites, dépourvues de repères identifiables du monde extérieur, des oeuvres sans titre et dénuées de cadre, permettant aux spectateurs de répondre aux formes qui les remplissaient, plutôt que d’écrire des indices.

Simplicité et ouverture, spontanéité et conscience, pour aller à l’essentiel.

Débarrassez-vous de votre ego

« Je m’exprime sans moi » disait-il encore, affirmant par là que l’ego est un obstacle entre l’oeuvre et le public, détournant l’attention du véritable pouvoir de l’art de susciter des « réactions humaines pures ». C’est que l’on peut percevoir à la lecture de sa biographie « The Artist’s Reality » où l’absence du mot « je » ne laisse pas insensible malgré le développement poussé de théories sur l’art et la créativité.

Souvenons-nous de ce qu’écrivait Nicolas de Chamfort : « On trouve rarement le bonheur en soi, mais jamais ailleurs ».

 

Source: artsy.net

 

Leave a Comment

The happy secret to better work

Roger SOMVILLE - Les routes du XXème siècle qui vient - Positive Psychology, happiness
Roger SOMVILLE – Les routes du XXème siècle qui vient, 2000 – Encre de chine, 55 x 75 cm

 

In this brilliant and humourous talk by Shawn Achor, psychologist, we see that the way we look at the world shapes the way we interact with it in terms of success.

Amongst other insights: « …only 25% of job successes are predicted by IQ, 75 percent of job successes are predicted by your optimism levels, your social support and your ability to see stress as a challenge instead of as a threat. »

Video in English, sous-titres français.

 

 

Leave a Comment

Optimisme(z) !

optimisme, gerard garouste, insight, coaching
Gérard GAROUSTE – Le nid sur la mer, 2013 – Huile sur toile – 200 x 160 cm

 

Il existe une myriade de citations sur l’optimisme. Artistes*, hommes politiques**, chefs spirituels*** ou  philosophes****, nombreux sont ceux qui, à leur façon, ont incité leur audience à se focaliser sur la possibilité qu’une situation apparemment négative puisse mener à un résultat positif.

C’est dans ce même esprit qu’est née la psychologie positive fin des années 1990, issue d’une mouvance humaniste initiée par Maslow, Rogers et Fromm, éclairée depuis par les neurosciences ou les recherches sur la pleine conscience.

Indépendamment des recherches scientifiques actuellement menées sur le sujet, il est communément accepté qu’une attitude positive est le meilleur carburant pour prendre des actions positives. Comme le souligne Michelle Gielan, l’optimisme est ce qui fait qu’une personne qui perd son emploi entame plus vite concrètement ce qui lui permettra d’en trouver un autre, que ce soit en adaptant son CV ou en contactant son réseau.  C’est aussi ce qui l’amènera à entamer une réflexion plus profonde sur ce qu’elle souhaite réellement. Dans le cadre spécifique d’une interview d’embauche, l’optimisme fera que le discours tenu porte sur les solutions et les résultats plutôt que sur les problèmes, d’où une meilleure perception par le recruteur. Des études ont montré la corrélation entre une attitude optimiste, la performance et les revenus.

Mais au-delà de toutes ces observations, ne serait-ce que pour le confort que l’optimisme procure – à commencer pour soi-même – il est primordial de garder à l’esprit qu’indépendamment du contexte économico-social dont on est issu, de l’éducation ou des gènes reçus, l’optimisme est une attitude que l’on peut acquérir et développer.

Par exemple, afin de reprogrammer nos neurones, Gielan suggère d’envoyer quotidiennement un email pour louer ou remercier quelqu’un, de consacrer quelques minutes chaque jour à écrire à propos du moment le plus significatif des dernières 24 heures.

Anthony Tjan recommande pour sa part la règle du « 24×3 ». La prochaine fois que vous entendez une idée ou rencontrez une personne pour la première fois, attendez 24 secondes avant de dire ou de penser quelque chose de négatif. Ceci permet de renforcer une compétence naturelle qu’est l’écoute. Une fois cette première étape de 24 secondes maîtrisée, passez à l’étape suivante et attendez 24 minutes. Après un tel délai, se développe une attitude constructive, ouverte aux alternatives. Finalement, vient la capacité – pour autant que le contexte le permette – à attendre 24 heures avant de formuler quoi que ce soit de négatif afin de développer une propension au positif.

Simplement, beaucoup plus simplement, je vous conseille de garder à l’esprit ces mots de Charlie Chaplin :

« Vous ne trouverez jamais un arc-en-ciel si vous baissez le regard. »

Evident, non ?

________________________________

*        “Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d’entre nous regardent les étoiles.” ― Oscar Wilde
**      “Un pessimiste voit la difficulté en chaque opportunité; un optimiste voit une opportunité en chaque difficulté.” ― Winston S. Churchill
***    “Choisir d’être optimiste, c’est se sentir mieux.” ― Dalai Lama
****  “L’optimisme est une stratégie pour créer un meilleur avenir. Car à moins de croire que l’avenir peut être meilleur, il est peu probable que vous avanciez et preniez la responsabilité de le rendre ainsi.” ― Noam Chomsky

________________________________

Source: Forbes.com, HBR.org, goodreads.com

 

Leave a Comment